Au sujet de l’Ecotaxe Poids Lourds

lundi 16 décembre 2013 par Gilles MARSAT (Administrateur)

Ce n’est pas une Écotaxe mais une « Redevance d’usage » pour l’utilisation d’un service gratuit que sont aujourd’hui les routes telles que la N 10, la N 141 ou la D 951 qui sont très largement empruntées et déformées par les poids lourds souvent en transit d’un pays à un autre.

France Nature Environnement (FNE), Poitou-Charentes Nature (PCN), Charente Nature, nous n’avons rien détruit, pas un seul portique, donc les médias nationaux, régionaux ou locaux n’ont pas souhaité faire connaître notre point de vue malgré sa pertinence.

A croire qu’il faut détruire, crier et raconter n’importe quoi pour être écouté et obtenir les faveurs des différents médias… Dans les quelques lignes qui suivent, je ne peux pas revenir sur tous les éléments qui ont conduit à vouloir mettre en œuvre cette Redevance. Sa définition a été réalisée par le Grenelle de l’Environnement dans le cadre d’une gouvernance à 5. Les syndicats patronaux étaient bien représentés et cette redevance a été votée par les deux assemblées, sa mise en œuvre a été reportée à deux reprises déjà.

Ce qui est vrai…

- l’usage du réseau routier est gratuit … mais son entretien coûte cher ;

- les exonérations pour les transporteurs sont nombreuses (50% en Bretagne), poids lourds 44 tonnes, détaxation gas-oil….

- la Redevance permet de rééquilibrer la concurrence avec les membres de l’Union Européenne. L’Allemagne, la Suisse, l’Autriche, l’applique déjà ; sur 800 000 camions susceptibles de payer cette redevance, 200 000 dont partie de compagnies étrangères ;

- la Redevance protège nos territoires et favorise l’économie de proximité ;

- la Redevance permettra de réduire certains transports et de polluer moins ;

- le contrat « Ecomouv » est un écran de fumée, les frais de gestion de 20% couvrent aussi les investissements réalisés, et ce chiffre, connu de tous, n’avait ému personne ; la gestion en Allemagne est de 15% des sommes recueillies ;

Ces différents points sont développés dans les documents de FNE et PCN.

Ce qui est faux…

- Si la Redevance est supprimée, les impôts n’augmenteront pas.

La note à payer, en 2014, avoisinera les 3 milliards d’€ et chaque jour ce sont 3 millions d’€ qui ne rentrerons pas dans les caisses de l’État et des départements, 60 millions d’€/annuellement en moins pour la Charente.

- La Redevance est responsable de la situation économique de la Bretagne.

Comment accuser la Redevance alors que l’économie bretonne est en déconfiture et que la Redevance ne s’applique pas ? Il faudrait plutôt regarder du côté du modèle économique productiviste, avec des transports sous tarifés et pour certains produits des distances parcourues invraisemblables.

- La Redevance impactera le pouvoir d’achat des français.

Pour un primeur allant de Bretagne en Ile de France, la hausse serait de 0,05 € au kilo, l’effet est imperceptible.

- Sans Redevance, il sera possible de financer les transports de demain.

Qui paiera ? Nous ?

La Redevance, pour notre région comme pour la France, est une condition incontournable pour une décroissance du nombre de camions sur les nationales et pour améliorer la circulation sur les N 10 et la N 141 plus rapidement. Cette Redevance est notre seule chance de voir naître la relance du fret ferroviaire.

Faites le savoir autour de vous auprès de vos élus actuels et à venir.

NB : France Nature Environnement et Poitou-Charentes-Nature ont réalisé des documents plus complets que vous pouvez vous procurer sous forme papier auprès de Charente Nature ou en cliquant sur le icônes ci-dessous

Gilles MARSAT – Administrateur de Charente Nature

PDF - 809.1 ko
Transport routier
PDF - 1.3 Mo
Ecotaxe

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | Espace privé | visites : 853328

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ACTIVITES  Suivre la vie du site Activités environnementales  Suivre la vie du site • Transports - déplacements   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License