Des nouvelles du Centre de sauvegarde

vendredi 18 mars 2016 par Michelle LAMPE (Administratrice)

Au centre de sauvegarde,

un pensionnaire de choix !

Projeté au sol et étourdi par le déplacement d’air produit par un camion dans la Vienne, récupéré au sol, un magnifique Hibou des marais est arrivé au Centre régional de la faune sauvage de Torsac mi-février, sans blessure apparente. Après une semaine d’observation, le test en volière a démontré son excellente forme et il faut envisager de le relâcher prochainement.

Le Hibou des marais vit aussi bien le jour que la nuit, il aime les grands espaces découverts et sauvages. Bien que migrateur, il peut se sédentariser dans une zone où la nourriture est abondante. Il se nourrit principalement de petits rongeurs mais, à l’occasion, ne dédaigne pas les passereaux. Il niche à même le sol, dans les marais, landes, coupes forestières et même dans les grandes cultures. Sa particularité : des yeux jaunes fixes cerclés de noir au milieu d’une face blanche. Sa population régresse en raison de l’intensification de l’agriculture et des dérangements dans les lieux de nidification.

En ce début 2016, le calme règne au niveau des accueils qui s’élèvent à 21, fin février. C’est au printemps que l’on risque de voir arriver les premiers animaux en détresse.

La campagne « tournesol » se poursuit et s’achèvera fin mars. Merci à tous ceux qui ont participé à cette campagne.

Michelle LAMPE

Administratrice, Co-responsable du Centre de sauvegarde

Nicheur rare dans la région, le Hibou des marais s'observe plus facilement en hiver©Michelle LAMPE


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | Espace privé | visites : 877736

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ACTIVITES  Suivre la vie du site Centre de Sauvegarde  Suivre la vie du site Actualité du Centre   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License