Le Fragon petit houx, un arbuste qui a du piquant

vendredi 29 novembre 2013 par Monique BRUN (Bénévole)

Appelé petit houx, fragon faux houx, myrte sauvage, buis piquant, cet arbrisseau, toujours vert, aux tiges dressées et au port touffu, forme parfois de véritables tapis dans nos sous-bois.

JPEG - 2.6 Mo
Fragon petit houx-M BRUN/Charente Nature

Si on l’observe de plus près, cet arbuste présente une particularité ; en effet, on remarque que ses baies sont fixées au beau milieu des feuilles ; ces « fausses feuilles » sont en fait de courts rameaux aplatis, alternes et sessiles, terminés par une pointe, appelés cladodes.

De plus, le fragon petit houx appartenant à la famille des Asparagacées (des Liliacées selon l’ancienne classification) est dioïque (plante à fleurs unisexuées, les mâles et les femelles situés sur des pieds différents). Ses fleurs, verdâtres et violacées, composées de six tépales (terme désignant les sépales et les pétales lorsqu’ils ne sont pas différenciés), s’épanouissent au cours de l’hiver et au printemps (septembre à avril). Ses fruits sont des baies sphériques d’un rouge vif restant en place tout l’hiver.

JPEG - 2.5 Mo
Fragon petit houx-M BRUN/Charente Nature

Le petit houx fréquente les sous-bois plutôt secs ou les haies. Il est présent partout en France sauf dans le nord et l’est.

Depuis l’Antiquité, on reconnaît au fragon petit houx, grâce à son rhizome, de multiples propriétés médicinales, veinotonique puissante par vasoconstriction des veines, anti-inflammatoire, anti-oedémateuse, voire diurétique.

De nos jours, le fragon petit houx est toujours présent en herboristerie.

Ses jeunes pousses sont aussi comestibles en salade comme les asperges, ainsi qu’en omelette en substitut aux fines herbes.

Cet arbuste était aussi connu pour des utilisations pratiques diverses. Il servait à la fabrication de balais rustiques, de hérissons pour le ramonage et même à récurer le matériel de cuisine allant au feu de cheminée. (Us et coutumes d’Ille et Vilaine)

Il est également vendu de nos jours pour les décors de Noël.

Sources :

François Couplan : guide des plantes sauvages, comestibles et toxiques

Marjorie Blamay - Christopher Grey - Wilson : la Flore d’Europe Occidentale

Rameau JC, Mansion D, Dume G : la Flore Forestière Française-plaines et collines

Monique BRUN - Bénévole de la section "Botanique"


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | Espace privé | visites : 760287

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ACTIVITES  Suivre la vie du site Activités naturalistes  Suivre la vie du site • Botanique  Suivre la vie du site Portrait nature   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License