Le sphinx du liseron

mercredi 30 septembre 2015 par charentenature

Ces dernières semaines, nous avons reçu plusieurs appels de personnes ayant trouvé une chenille « énorme », « avec une griffe », « que s’enroule quand on la touche ». Un autre critère a marqué nos interlocuteurs : la dimension de la « larve », une bonne dizaine de centimètres. Pour beaucoup, cette découverte a suscité nombre de questions et parmi elles, la plus importante : Qui est-elle ?

Sphinx du liseron©Samuel DUCEPT

Saga africa Notre chenille a pour parent l’un des papillons de nuit des plus spectaculaires de Charente : le Sphinx du liseron. Cette espèce nous arrive d’Afrique et s’observe en région durant la période estivale. Si certains papillons poursuivent leur périple jusqu’en Grande-Bretagne, il se rencontre partout en France où les femelles déposent leurs œufs sur les liserons, principales plantes nourricières des chenilles. D’abord minuscule, la chenillette grandit rapidement au point d’atteindre cette taille très imposante de 10 centimètres signalées par nos observateurs. Pour passer inaperçue, elle compte alors sur sa couleur (du vert au brun), idéale pour se dissimuler au cœur de la végétation. Autres détails physiques : sa tête rayée, les points noirs disposés sur les flancs et surtout, une épine ornant l’arrière de son corps.

Une espèce inoffensive Cette excroissance, présente chez la très grande majorité des chenilles de sphinx, semble être redoutable. Mais il ne s’agit là que d’une supercherie pour intimider les prédateurs. Elle ne l’utilise ni pour piquer, ni pour griffer… Et si vous avez eu peur, cela signifie que son stratagème a très bien fonctionné ! La chenille se manipule sans aucun risque, son seul reflexe défensif étant de s’enrouler. Le papillon est également maître du camouflage et de la supercherie. Ses couleurs grises et ternes se fondent parfaitement aux écorces des arbres, moins sur des murs en crépit ! En outre, s’il est surpris au réveil, il exhibe en se balançant les deux tâches rousses situées en haut de son abdomen. Après la griffe venimeuse, voici les yeux injectés de sang !

La force du conquérant Notre Sphinx du liseron voit d’ailleurs les choses en grand. L’envergure du papillon, environ 11 centimètres. Sa trompe, utilisée pour aspirer le nectar des fleurs, est aussi longue que son corps, soit quelques 10 centimètres. Sa vitesse en vol, mesurée entre 50 et 100 kilomètres/heure ; son périple, où il survole la méditerranée… Rien ne semble pouvoir l’arrêter. Il profite même du réchauffement climatique, la chaleur de cet été 2015 favorisant le développement de nombreuses chenilles.

Seul le froid parviendra à freiner ses ardeurs, des gelées auxquelles le papillon ne survivra pas.

David NEAU - Chargé de mission


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | Espace privé | visites : 741203

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ACTIVITES  Suivre la vie du site Activités naturalistes  Suivre la vie du site • Faune  Suivre la vie du site Entomologie   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License