Mortalité des animaux sauvages

mercredi 18 décembre 2013 par Christian MAILLETAS (Administrateur)

Aux causes naturelles de mortalité des animaux sauvages qui ont toujours existé, notre civilisation moderne en a ajouté beaucoup d’autres. Chaque jour, de nombreux oiseaux et mammifères sont victimes de trafic routier et les conditions climatiques peuvent aggraver ce phénomène. Ainsi, après quelques jours de froid, l’accueil de buses victimes de chocs avec des véhicules augmente sensiblement. On peut penser que la recherche de nourriture les amène à prospecter les bas-côtés des routes et des chemins où il pourrait y avoir quelques cadavres toujours bons à consommer par temps froid. Les blessés sont le plus souvent des jeunes ou des immatures victimes de fractures.

Au rayon des satisfactions, nous avons pu remettre dans la nature plusieurs rapaces nocturnes en particulier 2 chouettes effraie et 3 chouette hulotte ainsi qu’un verdier détenu par un particulier dans les environs de Chalais et qui avait été saisi par les gardes de l’Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS).

En cette fin d’année, l’heure est au bilan. A n’en pas douter, les statistiques 2013 que nous préparons, prouveront encore que secourir et réinsérer les petits animaux en détresse contribue utilement à la sauvegarde de la faune sauvage.

Si vous trouvez un animal sauvage blessé ou en difficulté, appelez le plus rapidement possible le Centre Régional de Sauvegarde de Charente Nature au 05 45 24 81 39


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | Espace privé | visites : 932800

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ACTIVITES  Suivre la vie du site Centre de Sauvegarde  Suivre la vie du site Actualité du Centre   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License