Photos du mois d’Octobre 2014

dimanche 5 octobre 2014 par WOLF Didier (Bénévole)

Azuré des nerpruns (Celastrina argiolus) : Appartenant à la famille des Lycaenidae vole de mars à septembre en plusieurs générations dans les landes arbustives, les clairières et les lisières de forêt. L’adulte se nourrit de nectar et du miellat des pucerons. Les femelles pondent sur les inflorescences ou les bourgeons du robinier, du houx, du lierre, du cornouiller sanguin, des nerpruns. En France, ce petit lycène est très répandu et assez abondant.

Mauve musquée (Malva moschata) : Est une vivace, assez commune, à la floraison estivale. Cette belle malvacée aux grandes fleurs roses et aux feuilles finement découpées se rencontre dans les prés, les chemins et les haies, de préférence sur terrain siliceux.

Parnassie des marais (Parnassia palustris) : Est une plante vivace des lieux humides, des marécages et des landes. Cette espèce est protégée dans de nombreuses régions, suite à la régression dramatique de son habitat au cours des dernières décennies. Elle est très rare en Charente.

Caloptéryx éclatant (Calopteryx splendens) : Espèce familière des cours d’eau est variable. ici une femelle avec son pseudoptérostigma clair. Souvent abondant, vol d’avril à octobre.

Criquet pansu (Pezotettix giornae) : Criquet de petite taille, la femelle mesure entre 12 et 18mm, le mâle plus petit de 11 à 15mm. De couleur de muraille, des ailes en moignon, les fémurs postérieurs présentent 2 taches brunes plus ou moins nettes, et sur sa face ventrale possède un "téton" entre les pattes avant.

Phanéroptère méridional (Phaneroptera nana) : De couleur verte, avec une carène latérale du pronotum plus haute que large, une plaque génitale du mâle soudée, et un oviscapte coudé sans liseret brun sur le bord inférieur pour la femelle. Fréquente des milieux assez variés, haies, friches, zone humide à sèche, urbain.

Criquet marginé (Chorthippus albomarginatus) : Le mâle mesure 13 à 15 mm et la femelle 18 à 21 mm. Colorations variables : brun, gris, jaunâtre, vert, chez le mâle ; beige ou brun clair avec une bande verte dorsale chez la femelle. Une bande blanche longitudinale souligne le bord inférieur des élytres (d’où le nom vernaculaire « marginé »), mais elle est souvent absente chez le mâle. Dans les deux sexes, les carènes latérales du pronotum sont presque rectilignes. Affectionne les prairies denses humides à moyennement humides, les prés salés dans les zones littorales, il est en régression dans des régions où se réduit son habitat favori. Les adultes se montrent de juin à octobre.

Criquet des pâtures (Chorthippus parallelus) : Petits criquets (mâles de 1,5cm environ, femelles de 2 cm environ, moins actives), de couleurs variées : vert, (couleur la plus fréquente), brun ou pourpre. Le lobe du bord antérieur de la base des élytres est petit. Les deux sexes sont ailés : les mâles sont brachyptères, (leurs ailes sont cependant plus courtes que l’abdomen) ; les femelles sont microptères (leurs ailes sont vestigiales). Résident dans des pelouses, de préférence humides : dans les régions du sud de leur aire, on les trouve typiquement dans les vallées et, à plus haute altitude, jusqu’à environ 2 000 mètres, jamais dans des régions arides.

Decticelle cendrée femelle (Phodidoptera griseoaptera) : La longueur du corps varie entre 13 et 15 mm pour les mâles, entre 15 et 18 mm pour les femelles. Les Decticelles cendrées sont de couleurs variables : de brun clair à châtain ou presque noires, les femelles en général plus claires que les mâles. Les élytres de la femelle sont réduits à l’état de vestiges, ceux du mâle sont courts et arrondis (jusqu’à 5 mm de long). Le pronotum, dépourvu de carène médiane, est toujours brun ainsi que le sommet de la tête. La face inférieure du corps est jaune verdâtre.Adultes présents de mi-juin à novembre dans les buissons cultivés ou non, les haies, le long des lisières ensoleillées, le long des chemins, ils apprécient les massifs de ronces. Les Decticelles cendrées évitent les milieux ouverts comme les landes à bruyères.

Rouge-gorge familier (Erithacus rubecula) : Oiseau au corps dressé, aux mouvements nerveux, aux déplacements par bonds, le rouge gorge est-il curieux ou intéressé !!! « Trouvons-nous de la douceur dans son regard et de la mélancolie dans son chant ? Apparences trompeuses ! Le Rougegorge est l’intolérance, l’insociabilité même » (Les Passereaux d’Europe ; Paul Géroudet). Espèce dite sédentaire dans notre région, des individus d’ Europe Centrale et Septentrionale hivernent en Charente.


Portfolio

Azuré des nerpruns, 13_09_2014, Albert & Monique BRUN Mauve musquée, 30_09_2014, Albert & Monique BRUN Parnassie des marais, 11_09_2014, Albert & Monique BRUN Caloptéryx éclatant, 06_09_2014, Anais, Puyfrançais, Didier WOLF Criquet pansu, 06_09_2014, Didier WOLF Phanéroptère méridional, 06_09_2014, Didier WOLF Criquet marginé, 06_09_2014, Didier WOLF Criquet des pâtures, 047_09_2014, Didier WOLF Decticelle cendrée, 08_09_2014, Didier WOLF Rouge gorge, 07_10_2014, Danièle RAINAUD
Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | Espace privé | visites : 861943

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Photos du mois   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License