Photos du mois d’Octobre 2015

dimanche 27 septembre 2015 par WOLF Didier (Bénévole)

Dectique à front blanc (Decticus albifrons) : Considérée comme l’une des plus grosses sauterelles d’Europe, le Dectique à front blanc n’avait pas été signalé en Charente avant le mois d’août 2015. C’est dire l’importance des prospections pour l’atlas des orthoptères en Poitou-Charentes, qui ont permis sa découverte dans notre département par Bastien AUPETIT dans trois stations. On imagine que sa grandeur (jusqu’à 5 cm) facilite l’observation, mais il n’en est rien. Sa morphologie imposante fait de lui un grand timide qui n’a qu’une seule hâte : se cacher parmi les hautes herbes. Débusqué, il s’envole, saute comme une grenouille et se glisse à nouveau dans la végétation. D’affinité méridionale, le Dectique à front blanc apprécie particulièrement la chaleur et la sécheresse. Il se rencontre, en Charente, dans les vieilles jachères à chardons. (David NEAU)

Abeille charpentière (Xylocopa violacea) : Très grosse abeille, au corps poilu et massif pouvant mesurer 30 mm de longueur pour une envergure de 55 mm de la famille des Hyménoptères. Reconnaissable à son vol bruyant ressemblant à un gros bourdonnement et à sa couleur noire bleutée. Sort par temps chaud pour butiner le pollen des fleurs à l’aide de sa robuste "trompe" surmontée de mandibules puissantes lui permettant de creuser le bois pour y faire son nid. Malgré son aspect un peu impressionnant, cet insecte ne représente aucun danger pour l’homme et s’attaque seulement aux bois extérieurs s’ils sont déjà bien abîmés et donc tendres. (Didier WOLF)

Cétoine dorée (Cetonia aurata) : Coléoptère très commun au jardin. Se reconnaît facilement à sa carapace vert métallisé, aux reflets dorés. Aime visiter les fleurs, souvent au milieu des étamines. Si dans un jardin un tas de compost y est présent elles seront nombreuses à le fréquenter, les larves se nourrissant de déchets végétaux et de matière organique en décomposition y trouveront un environnement idéal. On trouve aussi les larves dans les litières de feuilles mortes, dans le bois mort, ou dans les paillis. Elles sont précieuses en contribuant largement au fonctionnement des écosystèmes par le recyclage de la matière organique. (Didier WOLF)

Conops (Conops scutellatus) : Diptère parasite des bourdons, des abeilles et des guêpes, chez lesquels la femelle dépose un œuf unique dans l’abdomen. La larve se développe à l’intérieur, au détriment de son hôte, et se nymphose quand son hôte meurt. Pour ce faire il attend non loin d’un nid de guêpes (de 10 à 20 cm), puis, soudainement quitte son perchoir et pénètre à l’entrée du nid ( sur 3-5 cm environ) pour essayer de s’accrocher sur le dos de sa victime remontant la galerie avant de prendre son envol. Lorsque cela réussi, il replie son abdomen vers elle, à la jonction entre le thorax et l’abdomen de cette dernière. (Didier WOLF)

Mante religieuse (Mantis religiosa) : Est un Mantidae diurne de 6 à 8 cm de long à la tête triangulaire orientable à 180°, ses yeux protubérants et très écartés lui donne une très bonne vision en relief. Trois ocelles entre ses longues antennes sont le siège de l’audition, elles captent les vibrations de l’air produites par le vol des insectes. Les pattes antérieures sont équipées de piques et de crochets qui les transforment en de redoutables armes offensives qui peuvent de déplier et capturer une victime en une fraction de seconde. Le mâle est beaucoup plus petit et plus étroit que la femelle, cependant ses antennes sont plus longues. Elle peut voler et se déplacer relativement rapidement. La femelle alourdie par ses œufs vers la fin de l’été ne se déplacera qu’au sol. Originaire d’Afrique, elle a colonisé tout le bassin méditerranéen, l’Amérique du Nord et une partie de l’Asie. N’apprécie pas les zones trop froides est rarement présente dans le Nord de la France. En septembre/octobre, la femelle pond 200 à 300 œufs jaunes et longs qu’elle protège par une oothèque, sorte de soie blanche qui prend la forme d’une structure à lamelles puis durcit et brunit par oxydation. Elle la dépose sur une tige forte, une pierre ou un mur où elle restera jusqu’à son éclosion au printemps. (Didier WOLF)

Gomphe de Graslin (Gomphus graslinii) : Odonate Anisoptère de la famille des Gomphidae inféodée aux cours d’eau divers : fleuves, rivières, ruisseaux, y compris parfois les milieux annexes aux cours d’eau ou bien encore les retenues hydroélectriques (barrage). Endémique du sud-ouest de la France et assez fréquente. S’observe sur les chemins et les friches proches des cours d’eau. L’aménagement et la pollution des cours d’eau constituent les menaces les plus directes. Est classée vulnérable sur la liste rouge européenne. (Didier WOLF)

Sympétrum strié (Sympetrum striolatum) : Odonate Anisoptère de la famille des Libellulidae apprécie diverses zones humides, de préférence des eaux calmes peu profondes, comme des lacs et des étangs, parfois aussi des eaux saumâtres et des eaux courantes. Effectue des migrations fréquentes, parfois importantes, régulièrement fin septembre - octobre le long des côtes atlantiques françaises du centre-ouest. Les adultes volent de juin à novembre, rarement jusqu’en décembre. (Didier WOLF)

Oedipode turquoise (Oedipoda caerulescens) : Orthoptère mimétique difficile à distinguer au sol, qu’on repère le plus souvent lorsqu’il saute ou vole. De taille moyenne, comprise entre 15 et 21 mm pour le mâle, et entre 22 à 28 mm pour la femelle. La coloration du corps est très variable en fonction du substrat sur lequel ces insectes se sont développés : brun-rougeâtre, grise, jaunâtre, ou même entièrement sombre ou clair. Le caractère le plus frappant, très visible lorsque ce criquet s’envole, est la coloration vive des ailes postérieures, d’un superbe bleu turquoise souligné d’une bande marginale d’un ton noir à brun foncé. Par ailleurs, les fémurs postérieurs sont pourvus d’un décrochement situé à mi-longueur sur le dessus. (Didier WOLF)

Criquet pansu (Pezotettix giornae) : Voici une espèce de criquet assez petite et qui n’a que des moignons d’aile. Cette absence est largement compensée par sa faculté de réaliser des bonds spectaculaires par rapport à sa taille : la femelle (ici photographiée) mesure à peine 2 cm et le mâle peine à atteindre 1,5 cm. C’est un des criquets familiers de nos jardins, que l’on rencontre très fréquemment en couple avec le petit mâle accroché sur le dos d’une femelle. (Fabrice CADILLON)

Criquet vert échine (Chorthippus dorsatus) : Criquet assez largement répandu sur toute le France, il préfère les prairies humides, les marais et les pâtures mais il peut se trouver localement dans des lieux plus secs. Par contre, comme bon nombre d’insectes, il tolère mal l’agriculture intensive ou les fauches trop fréquentes. (Fabrice CADILLON)

Scabieuse colombaire (Scabiosa columbaria) : Fait partie de la famille des Caprifoliacées (autrefois Dipsacacées). Son nom provient du latin scabies : gale, plante employée au Moyen Age contre la teigne et diverses maladies de peau, columbaria : appelée ainsi en raison de la fleur couleur gorge de pigeon. C’est une plante commune qui fréquente les pentes ensoleillées, les prés, les rocailles et les talus ; ses fleurs bleu violacé à lilas, très mellifères s’épanouissent de juin à septembre et attirent de nombreux insectes. (Albert & Monique BRUN)

Campanule agglomérée (Campanula glomerata) : Est une vivace appelée aussi "ganteline" poussant sur calcaire comme sur silice, en plaine comme en montagne où elle est cependant un peu plus fréquente. Cette belle Campanulacée s’épanouit de juin à septembre, dans les prairies ou au bord des chemins. Ses fleurs bleu violet sont groupées en glomérules au sommet de la tige ou à l’aisselle des feuilles. (Albert & Monique BRUN)

Scille d’automne (Prospero autumnale) : Est une espèce vivace à bulbe, thermophile et héliophile. Elle est indifférente à la nature du sol. Cette Hyacinthacée fréquente surtout les pelouses sèches, les zones rocheuses et devient beaucoup plus rare à mesure que celles-ci s’embroussaillent. Sa floraison est discrète et tardive (en août - début septembre) et celle-ci apparaît avant les feuilles. (Albert & Monique BRUN)

Cerf élaphe (Cervus elaphus) : La fin de l’été et le début de l’automne annoncent un évènement naturel grandiose et émouvant : le brame du cerf. En Charente les forêts pouvant héberger ces grands animaux sont peu nombreuses, et les populations sont faibles. Le rencontrer est toujours un moment exceptionnel. Avec quelques passionnés chaque année c’est le rendez-vous à ne pas manquer. Clichés réalisés à 21h à la nuit tombée et le matin à 7h30. (Didier WOLF)

Criquet mélodieux mâle (Chorthippus biguttulus) : Ici un mâle en pleine stridulation. A l’instar du chant pour les oiseaux, la stridulation vise à attirer les femelles et à délimiter un territoire. L’habitat du criquet mélodieux se trouve dans tous les lieux herbus ensoleillés : autant dire que c’est un des criquets qui peut se retrouver partout en France, aussi bien en ville qu’à la campagne. (Fabrice CADILLON)

Syrphus vitripennis femelle sur fleur de lierre grimpant (Hedera helix) : Les Syrphes font partie de l’ordre des Diptères et -malgré leur livrée rayée jaune et noire- sont donc plus proches des mouches que des abeilles ou des guêpes qui font elles partie de la famille des Hyménoptères. Alors que les adultes sont d’importants pollinisateurs, les larves de plusieurs espèces sont prédatrices et participent à la régulation des populations de pucerons. (Fabrice CADILLON)


Portfolio

Dectique à front blanc, 01_09_2015, David NEAU Dectique à front blanc, 01_09_2015, David NEAU Abeille charpentière, 01_08_2015, Anais Puyfrançais, Didier WOLF Cétoine dorée, 01_08_2015, Anais Puyfrançais, Didier WOLF Conops, 03_09_2015, Forêt de La Braconne, Didier WOLF Mante religieuse, 12_08_2015, Jauldes, Didier WOLF Mante religieuse, 04_09_2015, Jauldes, Didier WOLF Gomphe de Graslin mâle, 01_08_2015, Anais Puyfrançais, Didier (...) Sympétrum strié, 15_08_2015, Anais Puyfrançais, Didier WOLF Sympétrum strié, 15_08_2015, Anais Puyfrançais, Didier WOLF Oedipode turquoise, 08_08_2015, Saint-Projet-Saint-Constant, Didier (...) Criquet pansu, 23_09_2015, Pereuil, Fabrice CADILLON Criquet vert échine, 23_09_2015, Pereuil, Fabrice CADILLON Scabieuse colombaire, 19_09_2015, Saint-Fraigne, Albert & Monique (...) Campanule agglomérée, 19_09_2015, Saint-Fraigne, Albert & Monique (...) Scille d'automne, 02_09_2015, Montbron Albert & Monique (...) Cerf élaphe, 06_09_2015, Forêt de Bel air, Didier WOLF Cerf élaphe, 06_09_2015, Forêt de Bel air, Didier WOLF Cerf élaphe, 07_09_2015, Forêt de Bel air, Danièle RAINAUD Cerf élaphe, 27_09_2015, Forêt de Bel air, Didier WOLF Cerf élaphe, 27_09_2015, Forêt de Bel air, Didier WOLF Cerf élaphe, 27_09_2015, Forêt de Bel air, Didier WOLF Cerf élaphe, 27_09_2015, Forêt de Bel air, Didier WOLF Cerf élaphe, 27_09_2015, Forêt de Bel air, Didier WOLF Criquet mélodieux, 28_09_2015, Péreuil, Fabrice CADILLON Syrphus vitripennis femelle, 28_09_2015, Péreuil, Fabrice CADILLON Syrphus vitripennis femelle, 28_09_2015, Péreuil, Fabrice CADILLON
Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | Espace privé | visites : 838208

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Photos du mois   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License