Photos du mois de Janvier 2021

mardi 12 janvier 2021 par WOLF Didier (Bénévole)

Grande conjonction : le ciel était dégagé, la nuit juste tombée : étranges ces deux points lumineux rapprochés un peu au-dessus de l’horizon ! Une simple photo et quelques jours après, la révélation qu’il s’agissait d’un phénomène astronomique rare ! La Grande conjonction, c’est le nom donné à la rencontre entre Saturne et Jupiter, les deux plus grosses planètes de notre système solaire. Elles vont se rapprocher l’une de l’autre à tel point qu’elles donneront l’impression de ne former qu’un seul corps lumineux au moment où elles vont se croiser : ce vendredi 21 décembre 2020, à 19h22. Vu de la Terre, en France métropolitaine. Le rapprochement a lieu environ tous les 20 ans mais n’avait pas été aussi serré depuis 1623 et le prochain, ce sera en 2080. Pas de risques de collision précisent les sites consultés, les deux planètes restant à bonne distance l’une de l’autre : Jupiter se situant à environ 75 millions de km/Terre et Saturne à 1,4 milliards de km/Terre en moyenne. Pour le plaisir des yeux ! Réjane Pâquereau.

Amadouvier (Fomes fomentarius) (L. Fr.) : ordre des Polyporales,famille des Polyporacées. L’Amadouvier est un champignon basidiomycète lignicole. Il se reconnaît à son chapeau de 10 à 40 cm de large en forme de sabot de cheval, bossu au sommet et sillonné de bourrelets concentriques. Sa couleur varie du gris pâle au fauve ochracé, pruineux à la marge. Il se comporte en redoutable parasite de nombreux feuillus vivants ou morts en s’installant sur une blessure de son support et reste en place plusieurs années. La chair de l’Amadouvier, l’amadou, substance végétale qui a la propriété de prendre facilement feu et de brûler lentement, servait autrefois à la fabrication de mèches à briquets. Albert & Monique BRUN. Ecuras 30 12 2020

Lichen poumon (Lobaria pulmonaria) (L.) Hoffm. : famille : Lobariacées. Ce lichen est un des plus grands lichens foliacés de France. Il se reconnaît à son thalle foliacé, réticulé, à petites dépressions très nettes, et à ses lobes divisés aux extrémités tronquées ; sa coloration varie du vert clair à l’état humide à brun-vert à l’état sec. La face inférieure à tomentum brunâtre présente des renflements blanchâtres correspondant aux petites dépressions. Il croît sur les arbres tels que le hêtre, l’érable champêtre, les chênes, l’orme lisse … et également sur les rochers non calcaires souvent moussus. Sa croissance très lente, de l’ordre de quelques millimètres par an, en fait un témoin des forêts humides anciennes. Par ailleurs, étant très sensible à la pollution atmosphérique, il est aussi un excellent indicateur de la qualité de l’air. Bien présent en montagne (Alpes, Pyrénées, Massif central), il est en forte régression en plaine en raison des diverses altérations de son milieu (sylviculture intensive, pollution atmosphérique, etc.). Sa présence est avérée en Charente en deux stations. Ce lichen bénéficie d’une protection régionale ou départementale comme en Dordogne, Basse et Haute -Normandie et figure parmi les « espèces déterminantes ZNIEFF » en Aquitaine. Albert & Monique BRUN. Décembre 2020

Ajonc d’Europe (Ulex europaeus) L. : famille des Fabacées. L’ajonc d’Europe est un arbuste dépassant rarement les 2 mètres de hauteur, couvert d’épines robustes et de feuilles peu nombreuses d’aspect écailleux. Les fleurs jaune d’or, parfumées et mellifères, sont regroupées en grappes denses à l’aisselle des feuilles supérieures ; son abondante floraison d’octobre à mai attire bon nombre d’insectes butineurs appréciant particulièrement cette ressource alimentaire pendant la saison hivernale. Il croît dans les landes sèches, les haies et en lisière de bois, sur sols siliceux où il peut former des fourrés denses et impénétrables. Sur le territoire métropolitain, il est surtout présent dans l’Ouest, Sud-Ouest, le Centre et devient rare voire quasi absent dans l’est et le Midi. Albert & Monique BRUN. Ecuras 30 12 2020

Perdrix rouge (Alectoris rufa - Phasianidae) : emprunte son nom à la couleur de son bec, de ses cercles orbitaux et de ses pattes. Son plumage, par ses teintes et ses dessins, lui assure un excellent camouflage parmi la végétation basse, au cœur des milieux ouverts qu’elle fréquente. Dérangée, elle court se mettre à couvert plus qu’elle ne vole - un vol bas à coups d’ailes rapides et quelques planés. Un régime alimentaire à base de végétaux - graines, racines, feuilles - complété par des fourmis, des sauterelles et autres insectes, essentiels dans l’alimentation des jeunes à la saison. L’espèce est endémique dans le Sud-ouest de l’Europe mais ses populations naturelles sont en déclin voire en voie d’extinction. De nombreux prédateurs, la pression de chasse, les modifications de son habitat, les dérangements lors de la nidification, les conditions météorologiques… à tel point que des actions sont menées localement pour tenter de maintenir quelques effectifs. Classée DD (données insuffisantes) dans la Liste rouge 2018 des Oiseaux nicheurs en PC, son statut réel est difficile à appréhender, du fait du nombre élevé de lâchers. La part des oiseaux sauvages est sans doute faible, voire localement nulle. Des oiseaux d’élevage issus de souche "génétiquement pure" les remplacent dans nos campagnes. Pas vraiment farouche celle-ci ! Réjane Pâquereau.

Héron garde-boeufs (Bubulcus ibis - Ardeidae) : des pluies un peu abondantes et la vallée de la Charente se métamorphose. Les parcelles encore partiellement inondées attirent quantité d’oiseaux friands de toutes ces nouvelles proies prises au piège de la crue. Vers de terre, arachnides, micromammifères : une manne à portée de becs ! Cigognes blanches, hérons, mouettes et goélands affluent ainsi que des nuées d’étourneaux et beaucoup d’autres plus discrets, moins faciles à repérer. Le Héron garde-boeufs fait partie de ces "taches blanches" qui arpentent le terrain. Un peu plus petit que le Héron cendré, tout blanc, il faut s’assurer qu’il a bien le bec jaune orangé pour ne pas le confondre avec l’Aigrette garzette. Autre indice : son tempérament grégaire. Observé souvent en groupes de quelques dizaines d’individus, compter combien ils sont précisément demande un peu de concentration. Comme tous les Ardéidés arboricoles, le Héron garde-boeufs fait l’objet de recensements nationaux depuis une trentaine d’années, avec le constat d’une "évolution positive des effectifs et de la distribution" (hors vagues de froid). A chacun son reflet en ce miroir. Réjane Pâquereau.

Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla) : ce Sylvidé est un oiseau commun, pas vraiment farouche, mais pas facile à observer. En hiver, elle ne fréquente pas les postes de nourrissage, les graines ne l’intéressant pas. En revanche, à cette saison, les baies de gui et surtout de lierre sont essentielles à leur survie. Régulièrement, chaque année, elle vient consommer les baies cotonéaster à côté de la mangeoire. Didier WOLF.

L’ensemble des contributeurs vous présente ses voeux les meilleurs, et vous souhaite une année 2021 riche en rencontres et découvertes naturalistes.


Portfolio

Grande conjonction, 17 12 2020, Salignac-sur-Charente, Réjane (...) Amadouvier, 30_12_2020, Ecuras, Albert & Monique BRUN Amadouvier, 30_12_2020, Ecuras, Albert & Monique BRUN Amadouvier, 30_12_2020, Ecuras, Albert & Monique BRUN Lichen poumon, 30_12_2020, Albert & Monique BRUN Lichen poumon, 30_12_2020, Albert & Monique BRUN Lichen poumon, 30_12_2020, Albert & Monique BRUN Lichen poumon, 30_12_2020, Albert & Monique BRUN Ajonc d'Europe, 30_12_2020, Ecuras, Albert & Monique (...) Ajonc d'Europe, 30_12_2020, Ecuras, Albert & Monique (...) Ajonc d'Europe, 30_12_2020, Ecuras, Albert & Monique (...) Perdrix rouge 1a, 02 12 2020, Celles, Réjane Pâquereau Perdrix rouge 1b, 02 12 2020, Celles, Réjane Pâquereau Perdrix rouge 1c, 02 12 2020, Celles, Réjane Pâquereau Héron garde-boeufs 1a, 17 12 2020, Merpins, Réjane Pâquereau Héron garde-boeufs 1b, 17 12 2020, Merpins, Réjane Pâquereau Héron garde-boeufs 1c, 17 12 2020, Merpins, Réjane Pâquereau Aigrette garzette, 30 12 2020, Salignac.., Réjane Pâquereau Cigognes blanches 1a, 30 12 2020, Salignac.., Réjane Pâquereau Cigognes blanches 1b, 30 12 2020, Salignac.., Réjane Pâquereau Vallée de la Charente + chevreuils, 30 12 2020, Salignac.., Réjane (...) Fauvette à tête noire mâle, 01_12_2020, Anais, Didier WOLF Fauvette à tête noire mâle, 01_12_2020, Anais, Didier WOLF Voeux 2021, Albert & Monique BRUN Voeux 2021, Didier WOLF
Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | Espace privé | visites : 1060937

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Photos du mois   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License