Photsdu mois de Juin 2021

samedi 5 juin 2021 par WOLF Didier (Bénévole)

Linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium) Honck : Famille des Cypéracées. C’est une espèce qui croît dans les tourbières, les bas-marais à sphaignes, les prairies humides, sur les terrains siliceux. Eriophorum provient du grec erios, « laine », et phérô, « je porte », à cause des houppes laineuses portées par les plantes en fruits. Les feuilles sont canaliculées et un peu carénées. La tige se termine par trois à dix épis portés par des pédoncules lisses. Les soies très caractéristiques sont longues de trois à quatre centimètres. Quelques rares stations subsistent en Charente. Albert & Monique BRUN.

Luzerne orbiculaire (Medicago orbicularis) : cette petite luzerne rampante, famille des Fabacées, se reconnaît assez facilement à ses fruits : des gousses en forme d’hélice à spires plates et lisses, en 2 à 6 tours ne s’emboîtant pas les uns dans les autres et ne portant pas d’épines. Des feuilles à 3 folioles en coin, dentées vers le haut et des fleurs jaunes, petites, solitaires ou groupées par 2-3. L’espèce est rare et ici, quelques pieds seulement sur une portion de sentier dénudé, à flanc de coteau calcaire. Au-delà de cet espace restreint, la végétation herbacée touffue ne permet pas à cette petite annuelle de se faire sa place au soleil. Réjane Pâquereau.

Néottie nid-d’oiseau (Neottia nidus-avis) : des feuilles brunes réduites à des écailles engainantes et des fleurs roussâtres, disposées en épi : cette orchidée est dépourvue de chlorophylle et, faute de photosynthèse, s’associe à un champignon qui lui-même vit en symbiose avec les racines d’un feuillu ou d’un pin. C’est cet arbre, ici chêne, hêtre ou charme, qui fournit à la plante via le champinon les matières organiques dont elle se nourrit. Pour les scientifiques, cette alliance porte le nom de symbiose mycorhizienne, au profit de la plante… et au détriment de l’arbre. D’où ce surnom de "mangeuse d’arbre" (Marc-André Sélosse) qui évoque un mode de vie proche du parasitisme, toutefois sans risque pour les arbres concernés. Ce sont ses racines enchevêtrées formant une structure ronde semblable à un nid qui ont valu à cette orchidée forestière son nom de "nid d’oiseau". Réjane Pâquereau.

Nos orchidées indigènes, en illustration le calendrier de floraison constaté en Charente :

Orchis verdâtre (Platanthera chlorantha) : 07_05

Orchis moucheron (Gymnadenia conopsea) : 07_05

Orchis brûlé (Neotinea ustulata) : 07_05

Ophrys mouche (Ophrys insectifera) : 07_05

Limodore à feuilles avortées (Limodorum abortivum) : 13_05

Céphalanthère à longues feuilles (Cephalanthera longifolia) : 14_05

Céphalanthère pâle (Cephalanthera damasonium) : 22_05

Listère à feuilles ovales (Neottia ovata) : 22_05

Orchis élevé (Dactylorhiza elata) : 22_05

Sérapias à long labelle (Serapias vomeracea) : 22_05

Ophrys abeille var. bicolore (Ophrys apifera var. bicolor) : 22_05

Ophrys abeille (Ophrys apifera) : 26_05

Ophrys bécasse (Ophrys scolopax) : 26_05 Didier WOLF.

Damier de la succise ou Damier des marais (Euphydryas aurinia) Rottenbourg : est un papillon marron à damiers oranges surlignés de noir, dont la coloration et l’ornementation sont variables. Les ailes postérieures sont ornées d’une série complète de points noirs caractéristiques visibles sur les deux faces. Le revers est orange orné de damiers clairs. Le papillon femelle est de même couleur que le mâle mais généralement plus grand. Les chenilles de couleur noire sont phytophages et se nourrissent essentiellement de la Succise des près. Les œufs sont pondus en paquets successifs sur le dessous de la plante hôte nourricière. D’autres plantes hôtes sont citées comme la scabieuse et la knautie. L’imago s’observe en mai-juin dans les tourbières, dans les prairies et les landes humides, où croît la Succise des prés mais il peut se rencontrer également dans les pelouses plus sèches. Les adultes sont floricoles et restent à proximité des zones de reproduction. La fertilisation des prairies et la fragmentation de ses biotopes sont des causes importantes du recul de ses populations, ainsi que le parasitisme des chenilles par un hyménoptère qui influe sur les effectifs certaines années. La préservation de ses milieux de vie passe notamment par un pâturage extensif de préférence bovin, par un abandon de la fauche en période de développement des chenilles et de la fertilisation des prairies. De cette gestion indispensable dépend la survie de cette espèce protégée, souvent rencontrée en faible effectif dans ses stations. (Statut de l’espèce : Code Natura 2000 1065, convention de Berne Annexe II Directive Habitats-Faune-Flore Annexe II, liste rouge France : préoccupation mineure protégée au niveau national). Livre consulté : Papillons de jour de Poitou-Charentes Poitou-Charentes Nature. Albert & Monique BRUN.

Gazé (Aporia crataegi) L. : Famille : Piéridés. Appelé aussi Piéride de l’aubépine, ce grand papillon blanc (50-60 mm) est aisément reconnaissable grâce à ses ailes blanches veinées de noir. Celles de la femelle peuvent être translucides. Les chenilles vivent dans des nids de soies sur les arbustes de la famille des rosacées : aubépines, prunelliers, etc. Il fréquente divers habitats ouverts et semi-ouverts, souvent près de boisements, les clairières forestières, les vergers, les prairies buissonnantes, les bords de routes. Le Gazé vole en une génération d’avril à juillet selon la latitude. Comme de nombreuses autres espèces de papillons, d’insectes pollinisateurs en général et de toutes espèces animales et végétales, le Gazé est victime des gyrobroyages répétés des bords de route, du « nettoyage » des terrains urbains non construits, de la destruction des haies, de la tonte systématique des espaces verts et du désherbage chimique. Ses populations sont très menacées dans le nord de la France, en Hollande et en Belgique. Ce papillon ne se rencontre plus en Angleterre. Il bénéficie d’une protection en région Île-de-France. Sources : Bernard Schmeltz « Les dangers qui menacent les papillons ». Albert & Monique BRUN.

Syrphe porte-plume (Sphaerophoria scripta) : moins d’un centimètre, c’est un des plus petits Syrphes, commun sur les fleurs d’avril à octobre. L’abdomen est étroit, plus long que les ailes, à rayures noires et jaunes. Celui du mâle évoque à son extrémité le dessin d’une "plume sergent-major", celui de la femelle, plus large, est terminé en pointe. A noter qu’il existe d’autres espèces du genre Sphaerophoria et que, si le mâle est "facile" à reconnaître, ce n’est pas le cas pour les femelles. L’adulte est floricole : c’est un butineur actif au vol stationnaire à l’approche des fleurs. Ses larves, elles, sont des prédateurs voraces de nombreuses espèces de pucerons. Une bénédiction pour le jardin et ce d’autant plus que l’espèce est très prolifique. Ainsi, une femelle peut pondre au total plusieurs centaines d’oeufs déposés isolément au milieu des colonies de pucerons. Avec jusqu’à 9 générations par an ! Récemment, une souche de Sphaerophoria rueppelli a été validée dans la lutte biologique augmentative contre les pucerons pour les cultures fruitières, légumières et ornementales (Anses 2020). L’espèce est endémique mais plus petite et moins abondante que S. scripta, le Syrphe porte-plume, un de nos pollinisateurs à la fois discret et assidu. Réjane Pâquereau.

Rhagie sycophante (Rhagium sycophanta) : Cerambycidae : une femelle, observée sur des fleurs de Cornouiller sanguin. C’est la plus grosse (16 à 25 mm) des 4 espèces de Rhagium présentes en France. Sa larve se développe sous l’écorce des chênes abattus, tombés ou dépérissants. Les oeufs sont classiquement pondus au printemps. La jeune larve s’installe très vite entre l’aubier et l’écorce. Elle hivernera une 1ère fois à l’état de larve, reprendra son activité au printemps suivant jusqu’à la fin de l’été. La larve se construira alors une logette où, de nymphe, elle passera rapidement au stade d’insecte "parfait", capable de se reproduire… mais patientera encore jusqu’au printemps suivant avant de sortir à l’air libre. Les Rhagies sont des insectes menacés : leurs larves saproxylophages se nourrissant de bois mort sont tributaires des vieux arbres, gros arbres morts ou à cavités opportunément laissés sur place. Réjane Pâquereau.

Faucon pèlerin (Falco peregrinus) : L’enquête sur les oiseaux des carrières arrive à son épilogue, les jeunes sont proches de l’envol. Les deux jeunes de ce couple commencent à se muscler et à explorer les alentours de l’aire où ils sont nés, leur homochromie du plumage avec les teintes brun ocre de la roche les dissimulent au regard et leur assure un véritable camouflage. Didier WOLF.

Sittelle torchepot (Sitta europaea) : est essentiellement un oiseau forestier, mais on peut aussi la trouver dans tous les habitats arborés non forestiers comme les parcs et jardins, y compris en ville, les vieux vergers, les haies arborées, les peupleraies. La condition sine qua non de sa présence en période de reproduction est l’existence de vieux arbres avec des cavités dans lesquelles elle peut nicher. Mais aussi le nichoir, ic le couple a élu domicile dans un nichoir caravane : le grand luxe ! Elle est très active et très agile dans les arbres. Ses pattes robustes munies de 4 doigts aux ongles courbes comme des griffes lui permettent une préhension efficace des écorces, même les plus lisses. De ce fait, elle est capable de se déplacer dans tous les sens le long des troncs et des branches, y compris la tête en bas, ce que les pics ne font jamais. Ce qui lui a valu son nom spécifique, c’est l’habitude qu’elle a de maçonner le trou d’entrée de la cavité de nidification pour le restreindre à sa taille, ici elle a agrandit le trou de la caravane pour le mettre à son goût. Source : https://www.oiseaux.net Didier WOLF.


Portfolio

Linaigrette à feuilles étroites, 23_05_2021, Montrollet, Albert & Monique (...) Linaigrette à feuilles étroites, 2015, Ambernac, Albert & Monique (...) Luzerne orbiculaire 1, 07_05_2021, St-Laurent-de-Cognac, Réjane (...) Luzerne orbiculaire 2, 07_05_2021, St-Laurent-de-Cognac, Réjane (...) Néottie nid-d'oiseau, 17_05_2021, St-Preuil, Réjane Pâquereau Orchis verdâtre, 07_05_2021, Jauldes, Didier WOLF Orchis verdâtre, 22_05_2021, Gurat, Didier WOLF Orchis moucheron, 07_05_2021, Montmoreau, Didier WOLF Orchis moucheron, 22_05_2021, Gurat, Didier WOLF Orchis brûlé, 07_05_2021, Montmoreau, Didier WOLF Ophrys mouche, 07_05_2021, Montmoreau, Didier WOLF Ophrys mouche, 07_05_2021, Montmoreau, Didier WOLF Limodore à feuilles avortées, 13_05_2021, Jauldes, Didier WOLF Limodore à feuilles avortées, 13_05_2021, Jauldes, Didier WOLF Céphalanthère à longues feuilles, 14_05_2021, Jauldes, Didier WOLF Céphalanthère pâle, 22_05_2021, Gurat, Didier WOLF Listère à feuilles ovales, 22_05_2021, Gurat, Didier WOLF Orchis élevé, 22_05_2021, Montmoreau, Didier WOLF Orchis élevé, 22_05_2021, Montmoreau, Didier WOLF Sérapias à long labelle, 22_05_2021, Montmoreau, Didier WOLF Sérapias à long labelle, 22_05_2021, Montmoreau, Didier WOLF Ophrys abeille var. bicolore , 22_05_2021, Montmoreau, Didier (...) Ophrys abeille, 26_05_2021, Bouffanais, Didier WOLF Ophrys abeille, 26_05_2021, Bouffanais, Didier WOLF Ophrys abeille, 26_05_2021, Bouffanais, Didier WOLF Ophrys abeille, 26_05_2021, Bouffanais, Didier WOLF Ophrys bécasse, 26_05_2021, Bouffanais, Didier WOLF Ophrys bécasse, 26_05_2021, Bouffanais, Didier WOLF Ophrys bécasse, 26_05_2021, Bouffanais, Didier WOLF Ophrys bécasse, 26_05_2021, Bouffanais, Didier WOLF Ophrys bécasse, 26_05_2021, Bouffanais, Didier WOLF Ophrys bécasse, 26_05_2021, Bouffanais, Didier WOLF Damier de la succise, 05_2021, Combiers, Albert & Monique (...) Damier de la succise, 18_05_2020, Roussines, Albert & Monique (...) Gazé parades, 18_05_2020, La Rochette, Albert & Monique BRUN Gazé accouplements, 20_05_2021, Rouzèdee, Albert & Monique (...) Syrphe porte-plume mâle 1, 20_05_2021,St-Preuil, Réjane Pâquereau Syrphe porte-plume mâle 2, 20_05_2021,St-Preuil, Réjane Pâquereau Syrphe porte-plume femelle 3, 20_05_2021,St-Preuil, Réjane Pâquereau Syrphe porte-plume femelle 4, 20_05_2021,St-Preuil, Réjane Pâquereau Syrphe porte-plume acc. 5, 20_05_2021,St-Preuil, Réjane Pâquereau Rhagie sycophante 1a, 17_05_2021, St-Preuil, Réjane Pâquereau Rhagie sycophante 1b, 17_05_2021, St-Preuil, Réjane Pâquereau Faucon pèlerin, 19_05_2021, Montbron, Didier WOLF Faucon pèlerin, 19_05_2021, Montbron, Didier WOLF Faucon pèlerin, 19_05_2021, Montbron, Didier WOLF Faucon pèlerin, 19_05_2021, Montbron, Didier WOLF Sittelle torchepot , 03_05_2021, Voeuil et Giget, Didier WOLF Sittelle torchepot , 03_05_2021, Voeuil et Giget, Didier WOLF Sittelle torchepot , 03_05_2021, Voeuil et Giget, Didier WOLF Sittelle torchepot , 03_05_2021, Voeuil et Giget, Didier WOLF Sittelle torchepot , 03_05_2021, Voeuil et Giget, Didier WOLF Sittelle torchepot , 03_05_2021, Voeuil et Giget, Didier WOLF Sittelle torchepot , 03_05_2021, Voeuil et Giget, Didier WOLF
Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | Espace privé | visites : 1085754

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Photos du mois   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License