Prix Amanite phalloïde 2015

jeudi 30 avril 2015 par charentenature

A Daniel Joubert, agriculteur, pour son travail de destruction effectué sur le ruisseau l’Etang du Sérail, à Abzac. Son action de « recalibrage » mécanique du cours d’eau sur 400 mètres linéaires, en arrachant intégralement la végétation rivulaire, a eu pour effet de rendre instables les berges et de bouleverser le milieu aquacole par la modification des substrats en fond de lit mineur. Tous les végétaux arrachés ont été détruits par le feu avec l’apport de pneumatiques et d’hydrocarbures. L’intéressé a été verbalisé par l’ONEMA et condamné au tribunal d’Angoulême en son absence.

Le 16 mars 2015, au cours de l’examen du projet de loi Biodiversité, la commission Développement Durable de l’Assemblée Nationale a retiré l’amendement qui accordait un statut juridique aux animaux sauvages les reconnaissant comme des êtres sensibles. Cet amendement avait été adopté à l’automne. Charente Nature propose le prix Amanite Phalloïde aux députés, qui par leur vote ont obtenu ce retrait inacceptable.

Prix amanite phalloïde décerné aux députés par 90 voix sur 172 voix contre 82 voix à Daniel Joubert


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | Espace privé | visites : 860365

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site POSITIONS DE L’ASSOCIATION  Suivre la vie du site Prix Gelée royale et Amanite phalloïde   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License