Sécheresse, une gestion de l’eau inadaptée

jeudi 30 juin 2011 par charentenature

La sécheresse qui se poursuit en Charente amplifie toutes les difficultés liées aux très basses ressources identifiées depuis le mois de mars.

De nombreux appels arrivent à notre siège pour exprimer des inquiétudes : comment continuer à prélever dans les nappes alors que les cours d’eau sont asséchés ?

Ces faits sont corroborés par les l’état des lieux, les relevés effectués par la Fédération de pêche indiquent à ce jour 180 km de cours d’eau asséchés (Argence, Auge, Aume-Couture, Nouère, Soloire, Tardoire, Transon) alors que sur ces bassins l’irrigation continue.

Pour Charente Nature cette situation est inacceptable, elle montre très clairement l’inadaptation de la gestion de l’eau face à la situation exceptionnelle, et les prélèvements autorisés accélèrent les assèchements. Un arrêt des prélèvements s’impose au moins sur ces 7 bassins.

Par ailleurs tous les volumes et débits prélevés se retranchent des volumes et débits alimentant la Charente la nappe et par suite l’estuaire de la Charente, ils sont vitaux non seulement pour les milieux mais aussi pour de nombreux usages.

Angoulême, le 30 juin 2011


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | Espace privé | visites : 837788

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site POSITIONS DE L’ASSOCIATION  Suivre la vie du site Communiqués de presse   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License